Hypothèses jungiennes vs. Lumina Spark

La colonne de gauche présente les hypothèses jungiennes qui ont été utilisées pendant plusieurs décennies. La différence entre les Big5 et les affirmations Lumina Spark sont décrites dans la colonne de droite.

Hypothèse jungienne Lumina Spark/Big5 Recherches empiriques récentes

Ces quatre facteurs sont «bimodals», c'est-à-dire qu'un individu ne peut se trouver qu'à une seule extrémité de la polarité. Par exemple, un individu est soit introverti OU extraverti, il ne peut être les deux à la fois.

Ces cinq facteurs ne sont pas «bimodals», ils forment plutôt une distribution «normale». Par exemple, un individu pourrait posséder à la fois les qualités introverti et extraverti.

Chacun de ces facteurs possède deux polarités. Cela donne une matrice 4 x 4 de 16 types de personnalités.

Dans chacun des cinq facteurs, il y a des sous-facteurs que Lumina a nommés «qualités». Les individus peuvent marquer n'importe où sur un continuum et la notion de «type» tel que décrit par Jung n'est tout simplement pas empiriquement justifiée.

Parmi les quatre fonctions - sensitif, intuitif, pensée et sentiment - celle qui est «dominante» n'est pas déterminée par le score le plus élevé des quatre, mais plutôt par un calcul basé sur deux facteurs additionnels, soit jugement et perception.

Déterminer l'intensité relative des cinq facteurs ne nécessite pas un calcul basé sur les scores des facteurs jugement et perception.

Une approche plus simple propose plutôt que le degré de préférence qu'un individu possède pour un facteur est déterminé par la force de son score dans celui-ci.